You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!

10.3 Contracting visant à réaliser des économies

page de livre: 116–121 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières


10.3.1 Procédure

Le contracting visant à réaliser des économies repose sur le principe suivant: un fournisseur de contracting rend exploitable un potentiel d’économie d’énergie qui ne pourrait pas être exploité par le propriétaire de l’installation. ­Celui-ci possède en général trop peu de connaissances spécialisées, trop peu de temps et trop peu de moyens financiers à court terme ou à investir sur le long terme. Sans potentiel d’économie, un contracting visant à réaliser des économies ne peut être fructueux.

Le contractant investit dans l’optimisation d’installations existantes, que ce soit sous forme de travail (études, analyses, optimisation de l’exploitation etc.) ou sous forme d’améliorations des installations et de nouveaux équipements. Ceux-ci peuvent être de nouveaux ventilateurs, des installations de récupération de chaleur, des commandes etc.

Le contractant profite ensuite des économies pendant la durée du contrat, en recevant en remboursement généralement la majeure partie des économies. C’est ainsi qu’il finance ses dépenses. Après écoulement de la durée du contrat (typiquement 5 à 10 ans), l’ensemble du profit revient au client du contracting.

Le principe du contracting visant à réaliser des économies est représenté dans l’illustration 46. Il est possible de réaliser des projets dans lesquels le contractant réalise uniquement une optimisation de l’exploitation avec très peu de mesures d’investissement. Ou encore, le contractant investit dans des mesures d’assainissement et de nouvelles installations pour l’économie d’énergie, ce modèle étant alors mélangé avec le contracting lié aux installations (Illustr. 47).

Illustr. 46: Contracting visant à réaliser des économies

 

Illustr. 47: Contracting visant à réaliser des économies y c. mesures d’investissement

Le client supporte tout juste un risque de base, il peut profiter des prestations du contractant. L’objectif est une fois encore de créer une relation gagnante-gagnante.

10.3.2 Contracting visant à réaliser des économies avec mesures d’investissement

En Allemagne notamment, des contrats de con­tracting visant à réaliser des économies sont conclus, et contiennent des mesures d’investissement. Le contractant recherche les mesures d’assainissement et les met en œuvre avec ses propres moyens. Il finance généralement ses ­dépenses en recevant en dédommagement 80 % des coûts d’énergie économisés sur la durée du contrat. Les installations, par contre, restent ou sont dès le début la propriété du propriétaire du bâtiment. Après écoulement de la durée du contrat, il peut profiter du bénéfice intégral des mesures.

10.3.3 Difficultés

Le contracting visant à réaliser des économies est moins répandu que le contracting lié aux installations. Cela est d’une part dû au fait que les projets sont souvent relativement petits, ce qui rend le financement plus difficile et augmente la dépense pour les contrats etc. par rapport au rendement.

La détermination des économies réalisées à la suite des activités du contractant est souvent difficile. Les économies ont-elles été réalisées grâce à la nouvelle récupération de chaleur ou parce que la météo a changé ou que l’utilisateur a moins fait fonctionner l’installation? Quelle était la consommation avant les mesures? Ce ne sont que deux exemples de questions auxquelles il est difficile de répondre, et qui montrent pourquoi les projets de contracting visant à réaliser des économies peuvent échouer.

La variation des prix de l’énergie et les modifications de l’utilisation peuvent être d’autres pièges qui influencent le gain du contractant. Pour le fournisseur, le risque est ainsi souvent trop élevé par rapport au gain potentiel. Ce sont les mesures rentables à court terme qui sont surtout intéressantes.

10.3.4 Modèle energo

Energo est une association d’utilité publique à but non lucratif dotée de structures claires et d’interlocuteurs identifiés (Illustr. 48). Energo est subventionnée par l’Office fédéral de l’énergie dans le cadre du programme SuisseEnergie, les responsables de l’association étant les cantons, les villes et les communes. Sur le terrain, energo agit depuis des offices commerciaux à Berne, Ecublens (VD) et Hünenberg (ZG). Energo est, à l’échelle de la Suisse, un centre de compétences important pour l’efficacité énergétique globale dans les grands bâtiments existants, dans les segments des pouvoirs publics, le secteur tertiaire et le marché du logement. En Suisse alémanique, ce sont aujourd’hui (2013) 500 insti­tutions qui sont affiliées. Il s’agit d’hôpitaux, de foyers, d’écoles, de bâtiments administratifs, d’installations sportives, de piscines couvertes, de quartiers d’habitation etc. Energo s’adresse aux exploitants de grands bâtiments publics de la Confédération, des cantons et des communes ainsi que, depuis 2010, à des exploitants de bâtiments privés et semi-publics.

Illustr. 48: ­Organisation energo
energo

Au fil du déroulement du mandat, energo collabore avec des spécialistes en énergie qualifiés. Plus de 60 bureaux d’ingénieurs certifiés sont présents dans tous les cantons de Suisse pour le suivi local des clients. Energo a principalement pour objectif de réduire les coûts de l’énergie des bâtiments jusqu’à 40 % à l’aide d’une optimisation de l’exploitation et d’une modernisation des installations techniques. Energo garantit à ses clients, sur demande, des économies de coûts importantes et des avantages concurrentiels pour un confort et une sécurité identiques.

Les compétences clés sont le conseil, les prestations d’ingénieurs spécialisées et les formations continues dans le domaine de l’énergie et des installations techniques du bâtiment.

Energo joue un rôle important dans la réduction du besoin en énergie et en ressources dans les bâtiments existants et contribue ainsi à la réalisation des objectifs de SuisseEnergie.

Produits d’energo

Les produits d’energo sont répertoriés dans l’illustration 49. L’association propose, entre autres, un type de contracting visant à réaliser des économies pour les grands bâtiments existants. Elle vend des abonnements (energo©  ­BASIC, energo©  ADVANCED et energo© PREMIUM) d’une durée de 5 ans. Comme contre-prestation, une économie de 8 à 12 % est promise pour les deux premiers produits, notamment par une optimisation de l’exploitation. Energo tire également profit des économies réalisées et finance ainsi une partie de ses dépenses. Pour les analyses et conseils sur place, energo collabore avec des bureaux d’ingénieurs certifiés.

Illustr. 49: Aperçu des produits energo
energo

Le produit energo© PREMIUM inclut en supplément le renouvellement des installations techniques du bâtiment, avec une économie d’énergie potentielle jusqu’à 40 %. Des analyses sont réalisées et des études de concepts élaborées. Sur demande, un accompagnement spécialisé peut être proposé.

L’analyse du parc de bâtiments public montre que le plus grand potentiel d’économie énergétique inutilisé et réalisable à court terme se situe dans les grands bâtiments existants complexes. Dans ce domaine, il n’existe aujourd’hui que peu d’applications du management de l’énergie.

Le principal public cible d’energo pour le management de l’énergie dans les grands bâtiments complexes sont les exploitants des bâtiments, ou plus exactement leurs services techniques. Les secteurs suivants, représentés dans l’illustration 50, «Assainissement» et «Gestion de l’énergie» sont en même temps les domaines qui nécessitent le transfert de connaissances le plus important.

Illustr. 50: Economies avec abonnement ADVANCED
energo

En complément du conseil sur place, energo met à disposition une vaste offre de formation continue. Ainsi, des séminaires pour le service technique d’exploitants d’installation conduisent au succès durable souhaité.


page de livre: 116–121 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières

2018-09-24T10:22:23+00:00
error: Kopierschutz