You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!

7.5 Chaleur/Froid

page de livre: 87 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières


7.5.1 Compteurs de chaleur

Les compteurs de chaleur sont des appareils de mesure pour la détermination de l’énergie thermique (Illustr. 27). L’indication s’effectue souvent en mégawattheures (MWh) ou en gigajoules (GJ), 1 MWh correspondant à 3,6 GJ.

Kompakt-Wärmezähler

Illustr. 27: Compteur de chaleur compact
GWF MessSysteme AG

Les compteurs de chaleur déterminent le débit volumique et la différence de capacité thermique (différence d’enthalpie) entre le départ et le retour d’un circuit.

Pour mesurer le débit volumique, on utilise des compteurs à roue à ailettes ou des étrangleurs. Pour la détermination de la différence d’enthalpie, on détermine les températures du départ et du retour. Si l’on connaît la capacité thermique et la densité spécifiques du fluide, la différence d’enthalpie peut être calculée (­Illustr. 28). En la multipliant par le débit volumique, on obtient la puissance thermique (p. ex. en kW). Pour obtenir la quantité de chaleur, on prend l’intégrale de la puissance thermique sur le temps [26].

Illustr. 28: Principe de fonctionnement d’un compteur de chaleur
EnergieSchweiz, 2008

7.5.2 Répartiteurs des frais de chauffage

Les répartiteurs des frais de chauffage permettent de déterminer des valeurs de répartition, afin de calculer une part sur la consommation de chaleur globale. La quantité de chaleur est déterminée à l’aide d’une mesure de la température. Aucun débit volumique n’est mesuré, donc la chaleur ne l’est pas non plus au sens physique.

On utilise deux types différents de répartiteurs des frais de chauffage: ceux fonctionnant selon le principe de l’évaporation et les répartiteurs électroniques.

Les répartiteurs des frais de chauffage fonctionnant selon le principe de l’évaporation se composent d’une partie arrière en aluminium, d’un petit tube de mesure rempli de liquide et d’un diagramme à barres pour la lecture du niveau de remplissage du petit tube. Au cours d’une période de chauffe, le liquide s’évapore dans le petit tube, ce qui sert de mesure pour la quantité de chaleur émise par le corps de chauffe (Illustr. 29).

Heizkostenverteiler nach dem Verdunstungsprinzip

Illustr. 29: ­Répartiteur des frais de chauffage selon le principe de l’évaporation
Foto: Georg Zumstrull

Le procédé est peu coûteux, mais présente l’inconvénient de nécessiter un remplacement annuel des ampoules. Cette méthode présente une importante erreur de répartition de 5 à 10 %. Les répartiteurs des frais de chauffage fonctionnant selon le principe de l’évaporation sont aujourd’hui désuets et ne sont quasiment plus fabriqués. Ils sont appropriés uniquement aux systèmes de chauffage ayant une température de départ élevée.

Les répartiteurs des frais de chauffage électroniques mesurent la température du corps de chauffe et de l’air ambiant à l’aide de capteurs. Cela permet un stockage automatique de ­valeurs de mesure et la lecture à distance (Illustr. 30).

Elektronischer Funk-Heizkostenverteiler

Illustr. 30: Répartiteur des frais de chauffage électronique avec émetteur radio
NeoVac ATA AG

Les appareils à une sonde mesurent uniquement la température du corps de chauffe, les appareils à deux sondes mesurent la température du corps de chauffe et celle de l’air ambiant et les appareils à trois sondes mesurent en plus la température de départ et de retour.

L’erreur de répartition, de 0 à 5 %, est plus faible que dans le cas des répartiteurs des frais de chauffage fonctionnant selon le principe d’évaporation, et la mesure et le traitement électroniques permettent des fonctions supplémentaires et une lecture à distance par radio [29].


page de livre: 87 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières

2018-03-29T14:41:32+00:00
error: Kopierschutz