You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!

8.6 Compartiments coupe-feu

page de livre: 241–241 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières


Un but de la protection incendie – une sécurité aussi élevée que possible pour les personnes – dans les bâtiments à forte occupation (hôtels, grands magasins, immeubles d’habitation) est atteint en recherchant des mesures appropriées permettant de limiter localement un éventuel incendie tout en assurant des voies d’évacuation et de lutte contre le feu sûres. Par la constitution de compartiments coupe-feu, les locaux, groupes de locaux ou parties de bâtiments sont séparés les uns des autres par des parois et dalles présentant une durée de résistance au feu d’au minimum 90 minutes.

La subdivision de bâtiments et groupes de bâtiments longs ou placés en enfilade par des murs coupe-feu ou parois coupe-feu est l’une des mesures les plus importantes pour la limitation d’un éventuel incendie. Même sous l’effet d’un incendie généralisé sur l’un de leurs côtés, ces éléments spéciaux maintiennent leur stabilité, présentent une résistance au feu de 180 ou 240 minutes et ont pour tâche d’empêcher la propagation de l’incendie d’un bâtiment ou d’un compartiment coupe-feu significatif à un autre.

D’après la méthode de Gretener [8.5], ce que l’on appelle le risque d’incendie R peut être déterminé sur la base d’une comparaison du danger potentiel d’incendie avec les mesures de protection concernées, tout en prenant en compte le degré de probabilité:

(8.10)


page de livre: 241–241 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières

2018-08-06T13:23:50+00:00
error: Kopierschutz