You dont have javascript enabled! Please download Google Chrome!

8.7 Evaluation du risque d’incendie

page de livre: 242–243 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières


Le principe fondamental de la méthode consiste à déterminer des facteurs de danger ainsi que des facteurs pour les mesures de protection puis, ensuite, à évaluer le risque d’incendie à l’aide du danger d’activation:

  • Le danger potentiel P se compose de facteurs de danger dont l’importance est influencée par le contenu du bâtiment d’une part, c’est-à-dire les matériaux et marchandises entreposées dans l’objet concerné, et par le bâtiment en tant que tel d’autre part:
(8.11)

Tab. 8.10: Grandeurs avec leurs significations
  • Le danger d’activation A se compose autant d’éléments objectifs (mode de fonctionnement, appareils électriques et/ou thermiques, matériaux spontanément inflammables etc.) que de grandeurs d’évaluation subjectives (densité d’occupation, continuité de l’occupation etc.):
(8.12)

  • Les mesures normales N sont celles qui peuvent être exigées dans les conditions normales de fonctionnement (extincteurs portatifs, hydrants intérieurs, adduction d’eau pour l’extinction fiable, petit groupe d’extinction etc.):
(8.13)

(Quand toutes les mesures normales sont remplies: Nmax = 1,0)

  • Les mesures spéciales S sont des mesures dépassant la protection standard ayant pour but d’augmenter tant la rapidité que la fiabilité de la détection et de l’alerte incendie (installations d’alerte incendie, transmission automatique, corps de pompiers d’entreprise, installation d’extinction automatique etc.):
(8.14)

Une augmentation de la résistance au feu F entraîne une réduction supplémentaire du danger d’incendie. Le facteur de résistance au feu F varie entre 1.0 (durée de résistance au feu ~ 0 min) et 2.5 (p. ex. partie de construction classée F 240):

(8.15)

Tous les facteurs qui interviennent dans la formule de calcul du risque d’incendie s’expriment par des nombres sans dimension. La pondération de ces facteurs se base sur des résultats d’analyse des statistiques d’incendies, sur des expériences pratiques ainsi que sur des règles reconnues dans le domaine de la protection incendie.

Le « risque normal » correspond à un objet avec N = 1,0; S = 1,0; F = 1,0; P = 1,3 et A = 1,0: → Rnormal = Rn = 1,3.

Lorsque un nombre particulièrement élevé de personnes ou de biens est mis en danger dans un objet, la valeur du risque incendie est réduite en multipliant le risque normal Rn par un facteur correctif p:

p < 1: risque accru pour les personnes

p = 1: risque normal pour les personnes

p > 1: faible risque pour les personnes

La justification d’une sécurité incendie suffisante est considérée comme établie lorsque le risque calculé effectif R est plus petit ou égal au risque accepté Ru.

(8.16)


page de livre: 242–243 | chapitre précédent | chapitre suivant | Table des matières

2018-08-06T13:23:38+00:00
error: Kopierschutz